10. LES FOLLES NUITS DE LA TABLE à RALLONGE Histoire

Dans la cuisine de LA TABLE à RALLONGE, lorsque le chef fêlé va se coucher il est très fréquent que tout un petit monde magique s'agite... et après il va nous dire qu'il a bien travailler... Gros menteur!

écoutez donc la fin de cette jolie histoire, racontée par l'aubergiste :
Bien tenté! mais ce n'est pas ça... cherchez encore!Je recommande cette histoire à tous les gourmands

Hou! Hou! Il fait nuit en Camargue

Dans l'auberge de Saint-Laurent d'Aigouze, tout est silencieux. Même Minou le chat est endormi, blotti contre Gaspie, la vieille chienne de la maison

Dehors, à la queue leu leu, 3 petits bonnets rouges courent jusqu'à la porte d'entrée et se faufile par la chatière.

  • C'est par là, dit Ygrek, le premier lutin, en indiquant la direction de la cuisine.
  • Chut ! Moins de bruit, si vous ne voulez pas réveillé le chef fêlé, conseille Zed, le deuxième lutin
  • Nous avons la nuit devant nous pour tout préparer, continue Doublevé, le troisième lutin très excité. Tout d'abord, allumons le four. Où sont les allumettes?
  • Nous sommes là, répond une voix pointue sortant d'une boîte. Grattez l'une d'entre nous, c'est notre travail.
  • Que venez-vous faire ici? demande la chocolatière du haut de son étagère.
  • Le Gâteau du Goûter des conteurs, répond Doublevé, pour remercier ceux qui ont une âme d'enfant de se retrouver ici les deuxièmes mercredis de chaque mois
  • Bien sûr, comprend le bol, ils viennent souvent avec une histoire à partager et il faut les remercier.
  • Nous allons vous aider propose en chœur la batterie de casseroles. Au travail tout le monde!

La cuisine s'agite, La porte du réfrigérateur s'ouvre pour laisser sortir le beurre et lui donner le temps de se ramollir. Un grand saladier de terre cuite saute sur la table et attend patiemment les ingrédients. Farine, œufs, levure et sucre se précipitent derrière lui et bondissent au fond du plat.

  • Mélangeons-nous pour obtenir une pâte bien lisse

Les lutins réveillent la spatule profondément endormie, pour malaxer le beurre. Puis la cuillère en bois, encore endormie, titube vers le saladier, plonge dans les ingrédients et soudain toute excitées par l'agitation ambiante, mélange frénétiquement la pâte qui se forme.

  • Nous avons oublié le sel, se souvient Ygrec
  • Je suis là, mais vous ne devez utiliser qu'une toute petite pincée, rappelle-t-il en se présentant

Doublevé dépose un joli torchon sur la pâte toute lisse et en emporte le saladier prés du four pour qu'il ait bien chaud.
C'est le moment pour tous les instruments de passer sous le robinet d'eau chaude pour faire une petite toilette.
Un peu plus tard, le rouleau à pâtisserie et les emporte-pièce se mettent à l'ouvrage.

  • Han,han, souffle le rouleau en étalant la pâte le plus parfaitement possible.

Puis une étoile, un petit cercle, et un cœur bondissent sur la table et transforment la pâte en dentelle.
Très vite Zed et un beau pinceau enduisent les petites silhouettes de jaune d’œuf.

  • Hi, hiii, ça chatouille rigolent-elles
  • Et hop, petites coquines, sautez donc dans le four, bien à plat sur la plaque, les invite Doublevé

Pendant la cuisson, une odeur alléchantes se répand dans la cuisine. Et quelques minutes plus tard étoiles, cœurs et petits cercles se présentent à leurs amis, appétissant et tout bronzés.

Merci à tous dit Zed, grâce à vous nous allons faire une bonne surprise aux gourmands

Un concert d'applaudissements lui répond. Puis chacun regagne sa place et se rendort un beau sourire aux lèvres.
Il était temps... le chef fêlé se réveille!

 

 

"C'est par une multitude de détails que l'on transforme un moment en Camargue en joli souvenir"

Membre du Réseau CAMARGUE-LOCATION

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.