Le PARC FLORAL des 5 CONTINENTS

On le fréquente depuis l’ouverture au public, il y a quelques années déjà, en se demandant où vont les joyeux fous aux commandes de ce projet hors-norme. Et, il faut bien reconnaître qu’Éric DUBOIS et sa fine équipe nous ont surpris.

Non seulement, les lieux se transforment “naturellement” dans l’esprit Feng-Shui qu’ils savent si bien mettre en avant et qui permet à nos énergies de reprendre une place légitime. Mais les plantes qui peuplent ce drôle d’univers végétal, bien que venant de tous les coins du monde, semblent avoir vu le jour sous notre soleil du Grand Sud. On dirait presque qu’elles ont un accent du midi, tant elles s’alanguissent sur des vélos improbables pour des tours du monde immobiles, tant elles colonisent un cadre inattendu (au sens propre) pour inventer une photo de vacances exotiques… tant elles s’installent tranquillement dans ce jardin pluriel où le visiteur se laisse surprendre à chaque virage.

Et ne croyez pas que l’apéro méridional soit la cause de cette indolence, ces plantes sont d’une sobriété inhabituelle sous nos latitudes et c’est sans doute une des raisons de leur beauté.

Elles ne boivent pas mais acceptent, sans complexe, de se retrouver en groupe dans un bain de chardonnay… pour une petite macération improvisée par les maître des lieux.
En voilà encore une drôle d’idée? Ici, les pépiniéristes d’un autre temps se transforment  à l’envie en apprentis sorciers et composent de savoureux élixirs (“amour”, “monde”, “garrigue”… tout un programme!).
Alors on recommande cette peu banale destination à “nos” touristes amateurs de beaux jardins “intelligents”… Et les retours sont enthousiastes… surtout les soirs où le Parc floral des 5 continents organise des rencontres d’artistes, des visites éclairées, des casse-croûtes musicaux. Ces soirs, les nuits sont courtes et animées… ce qui donne l’envie de revenir le lendemain pour une sieste réparatrice accompagnée d’un savant massage réflexe thaï effectué par Cathy NICAS, la “Coccinelle” locale.

De temps en temps, il faut savoir traverser le Vidourle!

Ne comptez pas sur nous pour déflorer les paysages que vous découvrirez au parc… quelle que soit la saison.
Les images qui suivent ont été prises le 23 février 2017 à l’occasion d’une après-midi amicale, organisée par Véronique Couderc pour les Ambassadeurs ECOTOURISME.
Cette journée à également été l’occasion de découvrir le Château Guillaume de Nogaret et le Musée Paul Pastre, à Marsillargues, dans des conditions idéales.

Les commentaires sont clos.